Difficile de faire un résumé de cette journée sans qu’il ne dure des heures ! Avec le beau temps qui s’est installé sur la ville, se promener a été un véritable plaisir : retour sur le Top of the Rock, Grand Central, High Line, ferry de Staten Island et une messe gospel au Brooklyn Tabernacle !

Ticket réservé pour l’observation deck du Rockefeller Center à 9h15 : après une petite demi-heure de queue et à peine 30 secondes de montée en ascenseur (pour grimper pourtant près de 70 étages !), me voici sur le toit de New-York ! Composé de trois niveaux et avec une vue totalement dégagée grâce à des vitres de verre (contrairement à l’Empire State Building), le spectacle est grandiose. Au nord s’étire Central Park, au Sud l’Empire State Building nous salue. Au loin, à gauche, à nos pieds… il y a des choses à voir partout ! Il n’y a pas trop de monde et chacun peut prendre ses photos sans être trop gêné : peut-être est-ce dû à l’heure matinale, mais c’est en tout cas agréable (et à plus de 30$ l’admission, ça fait plaisir de pouvoir profiter de la vue).

Au fond, le One World Trade Center construit au même endroit que le 9/11 Memorial
(voir l’article de dimanche pour plus de détails)

Confession : j’ai développé une obsession pour les toits d’immeuble à la suite de cette visite

Après environ une heure en hauteur, je redescends et décide de partir vers la High Line, dans le quartier de Chelsea que nous sommes déjà allées visiter lundi. Seul hic : à pied, c’est à 50 minutes de marche. Je décide donc de rejoindre la gare de Grand Central pour prendre le métro et découvre par la même occasion un nouveau coin de NY en marchant le long de Madison Avenue et Vanderbilt Avenue. Que dire à part que je suis encore une fois soufflée par la grandeur des bâtiments et la beauté de la ville ?

À quelques pas de la gare, au hasard de l’avenue, un coin retient mon attention : l’Urban Space est un food market où tous les stands donnent envie de s’accouder (dois-je le répéter ? La nourriture et moi c’est une grande histoire d’amour). Après avoir tourné et retourné dans les allées, je me décide pour une pizza de chez Roberta Pizza et un donut (encore !) de Dough en dessert. La balance ne m’en remercie pas (surtout concernant le donut de la taille de ma main), mais mes papilles, si ! Qu’est-ce que j’aime me promener en ville et faire de belles découvertes grâce au hasard ! En plus, ce lieu est vraiment superbe, c’est typiquement le genre d’architecture industrielle que j’aime. Un must-see si vous passez dans le coin !

Grand Central est assez impressionnante, mais moins que je ne le pensais ! C’est sans doute plus intéressant (mais plus périlleux aussi) de venir aux heures de pointe. Châtelet – Les Halles sauce new-yorkaise ?

Enfin dans le métro, je me dirige vers la High Line. Cette ancienne ligne de chemin de fer aérienne servait au début du 20ème siècle à acheminer un tas de denrées nécessaires à l’industrie et la vie de Manhattan, avant de fermer avec le déclin industriel au milieu du siècle. Elle a ensuite été réhabilitée en parc par une association, un peu comme la Coulée verte à Paris. Son originalité réside dans le fait d’être au-dessus du sol, serpenter entre les immeubles et être pleine de végétation (ce qui est bienvenu lorsqu’il fait chaud comme hier). Les rails sont encore visibles sur certaines portions ; pour en profiter à fond et prendre des dizaines de photo, prévoir une heure de marche. L’extrémité nord se trouve au niveau des Hudson Yards, un nouveau quartier en construction au bord de la rivière ; celle au sud se situe juste à côté du Whitney Museum (que nous sommes allées voir lundi), soit 2,3km de jungle urbaine très agréable et très jolie. C’est l’une de mes découvertes préférées de New-York !

Pour finir l’après-midi et profiter autant que possible de la météo, je décide sur un coup de tête d’aller prendre le ferry de Staten Island pour approcher la Statue de la Liberté. C’était initialement prévu pour demain, mais il fait trop beau pour rentrer !

Le ferry est gratuit et fait la liaison entre Manhattan et Staten Island, ce qui offre une vue imprenable sur la skyline de lower Manhattan. Bien que nous passions relativement loin de la Statue de la Liberté, elle est moins impressionnante qu’il n’y paraît et il n’y a pas grand chose d’autre à faire sur son île : je suis contente de ne pas avoir pris de billet pour faire une croisière et monter dans la couronne de la statue (21,50$). En plus, le soleil commence à se coucher et la lumière se réchauffe, ce qui embellit encore plus la vue.

Après avoir rejoint Perrine et Xuan qui sortaient des cours, nous allons au Brooklyn Tabernacle pour assister à une messe gospel. L’église est l’une des plus grandes de la ville, on se croirait au théâtre et il y a plusieurs centaines de fidèles autour de nous, mais peu de touristes : nous sommes loin des églises de Harlem où les étrangers ont carrément des zones réservées et arrivent par bus entiers. Que l’on soit croyant ou non, c’est une bonne idée d’aller à un office de ce genre car le côté humain est très présent et on sent que les fidèles sont très bienveillants, même envers les nouveaux venus. Un de mes moments préférés ? La minute de greetings avec ses voisins, où les empoignades et “May God bless you” font étrangement chaud au cœur. Les chants sont impressionnants, avec des voix qui s’élèvent de partout, et les fidèles vivent chaque instant à fond, les mains en l’air, dansent, sont parfois même en transe : qu’est-ce que ça doit être le dimanche matin lorsque la chorale est présente au complet et la salle pleine à craquer !

Dans l’ensemble, je dirais que ça ressemble relativement à une messe “traditionnelle” dans le sens où le pasteur sélectionne, analyse et parle autour de passages de la Bible, il donne un discours motivant et doux, mais les chants et la chaleur humaine sont bien plus importants, et c’est plus agréable. Peut-être aurais-je été plus assidue à la messe lorsque j’étais petite si on s’amusait autant…

Pour compenser cette belle et longue journée, je n’ai rien de prévu demain. Je verrai où l’envie me porte et à quel point la météo sera coopérative !

 

À voir : la galerie complète du séjour

 

One thought to “New-York jour 3 : soleil et vue panoramique”

Laisser un commentaire