À peine arrivée, déjà repartie : voilà mon impression de ces vacances dans la grosse pomme ! Avant de clôturer ce chapitre américain pour de bon (et avec un peu de retard, semaine de partiels oblige), retour sur mes deux derniers jours à New-York.

Après l’excellente journée de mardi, je n’avais pas de plan précis pour mercredi. Finalement, c’est dans le lit que celle-ci s’est déroulée en grande partie ! En fin d’après-midi, je me suis tout de même motivée pour aller faire un tour à Prospect Park, un des plus grands parcs de New-York. Une visite de nuit dans le quartier de Dumbo, toujours à Brooklyn, était ensuite prévue pour profiter de la vue sur Manhattan de nuit. Malheureusement, la nuit s’en est mêlée et m’a forcée à rentrer plus tôt que prévu.

En revanche, la dernière journée de jeudi a été plus productive : il me restait plusieurs endroits à visiter. On commence avec les filles par Central Park : on en parcourt environ un quart et je ne suis pas très impressionnée, la ville reste très présente autour de nous et nous sommes loin du havre de paix qui transparaissait dans les différents guides que j’ai pu lire. Peut-être ne sommes-nous pas allées dans les bons coins, cependant !

Curiosités croisées : les tortues dans les points d’eau et le Belvedere Castle, qui abrite l’observatoire météorologique de la ville. Toutes les données et prévisions concernant la météo de New-York sont recueillies et faites ici, dans un bâtiment des plus originaux !

On sort du parc au niveau du célèbre Metropolitan Museum of Art, et nous filons dans l’Upper East Side pour déjeuner. Les immeubles sont cossus, les façades claires et les trottoirs propres et entretenus avec des fleurs : pas de doute, nous sommes du côté riche de New-York !

Perrine devant nous quitter, je déjeune avec Xuan dans le Lexington Candy Shop, un super petit diner de l’avenue éponyme. Chargé d’histoire, il est ouvert depuis bientôt un siècle. Tombées dessus par hasard, nous sommes très contentes d’y avoir mangé : burgers, frites et oignon rings, j’y ai aussi savouré le meilleur cheesecake de toute ma vie et sans doute l’un des meilleurs de la ville ! Crémeux et sucré à souhait, avec une excellente touche de vanille : j’en salive rien que d’y repenser !

La collection de bouteilles dans la vitrine du Lexington Candy Shop laisse bouche bée !

Ce panneau nous a fait rire en faisant écho à la messe de mardi soir et les rappels à l’humilité prononcés par le pasteur

Difficile de se remettre en route après cela, mais il faut passer par la case souvenirs avant de rentrer : direction Chelsea Market pour acheter du chocolat new-yorkais et craquer sur un agenda 2018, avant de filer à Chinatown pour trouver un gilet et un drapeau américain.

Ici, Halloween c’est du sérieux

De retour à l’appartement, c’est déjà l’heure de faire le sac, d’autant plus que je me rends compte que je me suis trompée sur l’heure du bus : il est à 20h45 et non 23h comme je le pensais. Horreur, malheur, je n’aurai pas le temps de traverser Dumbo et le Brooklyn Bridge comme prévu. Dommage, ça m’apprendra à ne pas vérifier le matin même…

Pour autant, la gare est juste à côté de Times Square et il me reste assez de temps pour y faire un petit tour avant de partir. C’est honnêtement impressionnant : les écrans démesurés éclairent la rue de mille couleurs, on ne sait plus où donner de la tête ! Pas le temps de s’attarder sur toutes les publicités cependant, l’heure du départ approche.

S’en suit le même trajet qu’à l’aller, avec peut-être un peu plus de sommeil toutefois ! Petit coucou au douanier qui n’avait manifestement pas l’air au courant qu’un permis d’étude canadien n’était pas nécessaire lorsqu’on ne reste que pour une session, j’ai bien cru que notre entrevue allait malheureusement se prolonger… Arrivée à Montréal à 4h40 du matin avec 1h d’avance, je file rejoindre des amis en vacances ici pour finir ma nuit. Ensuite, nous déjeunons et c’est déjà l’heure du covoiturage pour rentrer à Chicoutimi. Clap de fin pour New-York 2017 !

 

Au final, j’ai été très impressionnée par cette ville : la grandeur des buildings, le nombre d’habitants (8 millions, tout de même !), la quantité d’activités de toute sorte à faire, la richesse et diversité des quartiers… pas sûre que j’apprécie d’y vivre de façon permanente cependant (le calme et la nature me manqueraient probablement trop), mais je suis ravie d’avoir eu la chance de la découvrir ! Qui sait, peut-être que j’irai refaire un coucou à Lady Liberty dans le futur… En attendant, c’est la reprise des cours et déjà l’envie de voyager ailleurs ! Merci encore à mes amies Perrine et Xuan pour leur accueil et les visites dans New-York 100% personnalisées 😎

 

 

À voir : la galerie complète du séjour

Laisser un commentaire