Je ne sais pas si c’est le fait d’être loin de la maison ou juste celui de grandir qui me rend comme ça, mais ces derniers temps j’ai plein d’envies, surtout concernant ma vie future. Alors, un peu comme si ça m’aiderait à les exorciser, j’ai envie de vous en parler – j’espère que vous me pardonnerez cet écart plus personnel par rapport aux articles habituels.

La première, celle qui occupe vraiment toutes mes pensées, c’est celle d’acquérir une habitation type grange, longère ou ferme pour la rénover. Pour les personnes qui me connaissent bien, ce n’est pas une grande découverte – j’adore bricoler, créer des choses avec mes mains et les vieux bâtiments qui ont une histoire et du cachet. Pour les autres, eh bien hello ! J’ai déjà fabriqué un portant de ce type, de même qu’une bibliothèque sur-mesure, et quelques objets de décoration ou cadeaux faits-main. Alors bien que je sois loin d’être la parfaite bricoleuse, j’adore cela !
Ce qui me plaît dans cette idée, c’est le fait de redonner vie à un bâtiment ancien et le modeler à son goût. Bien que cette seconde option soit aussi possible en construisant une maison neuve, c’est vraiment le côté historique des vieilles pierres que j’affectionne.

Qui dit ferme, dit ensuite animaux ! Comment ne pas craquer face à des boules de poils ou plumes ? À la maison, nous avons des poules depuis plusieurs années et des chats depuis toujours, alors j’ai vraiment du mal à vivre sans aucune présence animale. Parmi ma basse-cour idéale, on retrouverait ceux cités précédemment, mais aussi des chèvres, des chevaux et des canards… On attaquera la chose doucement, mais ça serait vraiment le fun d’être entourée d’autant d’animaux.

Vue sur la Chamechaude (massif de la Chartreuse) depuis chez moi

Bien sûr, il s’agit d’envies compliquées et chères qu’il sera clairement impossible de mettre en place avant de nombreuses années (à moins que je me trouve un sugar daddy). Alors, à plus court terme et peut-être plus abordable aussi, j’ai hâte de pouvoir avoir un logement où je suis sûre de rester un petit moment. Cela me permettrait de me dire que je peux l’aménager à mon goût, le décorer et m’y sentir bien. Pour le moment, pas facile avec la vie étudiante et ses déménagements annuels, et ma tendance à ne pas vouloir m’installer confortablement si je sais que je repars bientôt – à l’inverse d’amis qui vont très vite mettre des photos, de la décoration, des bougies… Il faudrait que je travaille sur ma capacité à créer un petit cocon chaleureux à moindre frais et sans trop de matériel – d’ailleurs, si vous avez des conseils, je suis plus que preneuse !

Puisque je suis en plein dans une année à des milliers de kilomètres du bercail, il est logique d’en arriver aux voyages. Comme tout le monde, je souhaite en réaliser autant que possible ! Cependant, tous les pays ni même tous les continents ne m’attirent pas : ça serait sans doute l’occasion de vous partager ma bucket list, peut-être dans un autre article ! Ce qui me rassure sur ce point-là, c’est que j’adore les randonnées, aka l’un des meilleurs moyens de s’évader à un prix ridicule. J’ai beaucoup d’idées à ce niveau qu’il me tarde de mettre en application.

Sur le plateau des Petites Roches, à St-Hilaire du Touvet, vue sur les contreforts de la Chartreuse

Mais pour réaliser tout cela, il est évidemment indispensable que mon travail me permette de vivre convenablement. Actuellement, je suis un peu perdue sur ce plan-là. Plusieurs secteurs m’attirent, mais ils sont relativement différents et très honnêtement, je n’ai jamais pris le temps de bien y réfléchir. De toute façon, tant que je ne sais pas quelle spécialisation je ferais l’année prochaine, l’horizon restera un peu bloqué. Ce n’est plus qu’une affaire de quelques mois, mais vivement qu’elle soit résolue ! En tout cas, j’ai bien sûr envie de travailler à un poste rémunérateur pour pouvoir réaliser mes projets, sans que celui-ci ne m’occupe toute la vie. Et là, je sais bien que je suis clairement trop optimiste et qu’il faudra opérer un choix entre ces deux options… Je me demande juste quelle sera celle que je choisirai.

Je suis contente de la tournure que prend ma vie en ce moment, je suis extrêmement contente et reconnaissante d’être au Canada, cela me permet de grandir et réfléchir à de nombreux sujets comme vous le voyez. Ce qui doit aider, c’est que je suis pas mal focus sur tout ce qui est bien-être/développement personnel/vie simple et manuelle en ce moment. Peut-être est-ce partiellement dû à un “effet vacances” vu que je suis loin de la France, ou bien (très très sûrement) à une naïveté et un idéalisme débordants, mais je sais au fond de moi que je veux profondément certains points développés précédemment et je ferai tout pour les atteindre. Hâte de voir ce que le futur réserve !

Rendez-vous dans 10 ans !

 

Crédit photo pour la couverture de l’article : Liz Kamarul, Instagram.

Laisser un commentaire