Déjà bientôt six mois que je suis rentrée en France ! Six mois intenses pendant lesquels j’ai pu prendre un peu de recul sur cette année à l’étranger. Alors, qu’est-ce que j’en retiens ?

 

💭 L’expression « Home is where the heart is » est vraie

Bien que j’aimais déjà ce dicton avant de partir, j’ai réalisé à quel point il était vrai et se matérialisait au Québec : c’est la première fois de ma vie que tout se mettait en place et “cliquait” pour moi. Façon de vivre, mentalité des habitants, environnement, activités… Mon cœur se sentait chez lui là-bas, parmi les immensités naturelles et sauvages, les vraies saisons brutes, la gentillesse des Québécois et cette impression de vie belle dans la simplicité.

Ce que j’en retiens : savoir écouter ses tripes lorsqu’elles vous disent quelque chose. Vous ne vous sentez pas à l’aise à un certain endroit ou moment de votre vie ? Écoutez-vous et donnez-vous les moyens de changer cela, même si cela implique de (re)partir.

💭 J’ADORE l’hiver

Aussi bête que cela puisse paraître, c’est sans doute la période que j’ai préférée au cours de mon année au Québec ! Bien que toutes les saisons aient leur beauté et leurs avantages et qu’elles soient toutes géniales à leur façon, je craque totalement pour le beau manteau blanc qui recouvre toute la région pendant presque six mois. Les conditions et températures parfois extrêmes qui l’accompagnent, la sensation de féérie et d’isolement, la nature brute qui s’exprime, les paysages et vies transformés… Que dire de plus ? Je vous l’accorde, ce n’est pas le cas de tout le monde et j’en connais qui ont maudit l’hiver, mais je suis initialement partie au Québec pour cela et je n’ai pas été déçue !

💭 Remettre en question ce qu’on connaît

Partir, c’est bousculer son quotidien, ses habitudes et tout recréer ailleurs. Et c’est bien de questionner ses habitudes et ce qu’on prend pour acquis : cela permet d’ouvrir son esprit et sortir de sa zone de confort.

Leçon tirée : même si c’est au début désagréable et effrayant, on ne peut que gagner à se forcer et se challenger. J’en parle un peu plus dans les deux prochains points.

La statue de Notre-Dame du Saguenay veille sur les navigateurs du Saguenay depuis Rivière-Éternité (croisière dans le fjord)

💭 Rencontrer de nouvelles personnes

Malheureusement, je suis quelqu’un de (très, trop) timide et renfermée au premier abord. Heureusement, je suis partie avec des amis qui m’ont fait rencontrer du beau monde, et je leur en suis très reconnaissante (Victor et Lucas, si vous passez par là… ♡). Aujourd’hui, j’ai la chance d’être encore en contact avec certain(e)s d’entre-eux, et c’est un plaisir de savoir que nous avons en commun cette belle tranche de vie.

Morale de l’histoire : oser sortir de sa zone de confort, parler et faire de nouvelles rencontres – ça alors, personne ne mord et tout le monde est toujours agréable ! Un petit combat que j’essaye toujours de mener, loin d’être facile tous les jours, mais ma timidité a tout de même diminué !

💭 Mieux se connaître

Que cela ait été à travers mon stage, mes rencontres et autres aventures québécoises, j’ai découvert plusieurs choses sur moi-même, mes envies, façons de penser… Et je pense que ce genre d’expérience permet de baliser son propre futur. Qu’est-ce qu’on recherche professionnellement parlant ? Qu’est-ce qui importe à nos yeux ? Dans quel environnement et quel état d’esprit souhaite-t-on vivre ? Tout simplement, de quoi a-t-on envie, quelles sont nos priorités ? Mais aussi, de quelle façon nous comportons-nous ? Comment réagissons-nous face à telle ou telle situation ? Quelles sont nos relations avec les autres ? Bien que ce genre de questions finisse bien sûr par se poser lorsqu’on reste chez soi aussi, je suis persuadée qu’elles apparaissent plus vite lorsqu’on voyage et goûte la vie ailleurs !
Ce sont tellement d’occasions de se découvrir, oser s’affronter, prendre conscience de ses défauts, peut-être même trouver quelques solutions pour y remédier… Qui pourront nous aider dans toute notre vie, ça serait dommage de ne pas saisir ces chances 😊 « Connais-toi toi-même » !

Et vous, qu’avez-vous appris en voyageant ?

Laisser un commentaire